Une introduction aux enchères d’art

La vente aux enchères d’œuvres d’art est l’une des parties les plus séduisantes de la collection d’art pour de nombreuses personnes. À la fois marché le plus visible (avec ses gros titres et ses listes d’hôtes glamour) et le plus mystérieux (avec ses enchérisseurs et vendeurs secrets et ses murmures dans les coulisses), le monde des enchères peut sembler insondable. Il y a un langage à déchiffrer, des recherches à faire. Mais une fois que vous êtes au courant, une enchère peut être une façon amusante, excitante et satisfaisante de collectionner des œuvres d’art.

Tout d’abord, une brève histoire de la vente aux enchères

Pendant des siècles, les ventes aux enchères étaient le moyen par lequel l’art était échangé parmi l’élite de la société. Au cours des premières décennies des années 1900, une classe émergente de collectionneurs et de marchands a commencé à fréquenter des ventes aux enchères restreintes, des affaires privées auxquelles participaient principalement ceux qui comprenaient parfaitement le marché. Ils cherchaient du travail qu’ils pourraient acheter à bas prix dans le seul but de le revendre à un prix plus élevé. Ce n’est que dans les années 1970 que les ventes aux enchères sont entrées dans la conscience culturelle plus large et ont commencé à avoir un impact réel sur le marché de l’art contemporain.

Les années 80 ont été particulièrement propices aux ventes aux enchères d’œuvres d’art, coïncidant avec l’activité économique générale et la tendance des collections d’art à être perçues comme des symboles du statut de la hanche. Les grandes maisons de vente aux enchères ont liquidé le marché en cherchant activement à accroître leur clientèle et en organisant des ventes aux enchères.

La bulle a éclaté au début des années 90 et le marché de la vente aux enchères s’est effondré. Mais depuis lors, l’importance du marché et du prix des ventes n’a cessé d’augmenter. Les acteurs mondiaux – en particulier en Asie et au Moyen-Orient – sont aux commandes des enchères époustouflantes que vous verrez aujourd’hui, mais ce ne sont certainement pas tous des lots qui se vendent par millions. Un collectionneur débutant peut définitivement trouver sa place sur le marché des enchères.

Termes à connaître

Avant de commencer, il faut comprendre certains termes importants en matière de vente aux enchères. Voici quelques bases délivrés par le commissaire-priseur français Marc-Arthur Kohn :

Achats

Lorsqu’un lot n’a pas d’offre ou que les enchères ne sont pas assez élevées pour atteindre le prix de réserve, le lot n’est pas vendu et reste la propriété de son propriétaire.

Prime de l’acheteur

Un taux fixe qui est payé en plus du prix d’adjudication par l’acheteur.

Expéditeur

Le propriétaire de l’œuvre

Conditions de vente

Les conditions dans lesquelles l’expéditeur et la maison de vente aux enchères conviennent de vendre l’œuvre à l’acheteur.

Estimation

Avant une vente aux enchères, les experts déterminent une estimation basse et élevée de la valeur potentielle du travail vendu, en établissant une fourchette de valeurs. Ceci est inclus dans les informations mises à la disposition du public avant la vente aux enchères à titre de guide préliminaire.

Prix ​​d’adjudication

Le prix de vente de l’œuvre.

Lot

L’objet individuel, ou le groupe d’objets vu comme une seule unité, est mis aux enchères.

Provenance

Histoire de la propriété de la pièce, remontant idéalement à sa création. La provenance est un facteur très important pour déterminer la valeur de la pièce sur le marché des enchères.

Réserve (ou prix de réserve)

Le prix de réserve est le minimum convenu de manière confidentielle selon lequel l’expéditeur et la maison de vente aux enchères vendront une œuvre. Contrairement aux estimations, la réserve n’est jamais divulguée publiquement. Il doit être égal ou inférieur à l’estimation basse. Si les enchères s’arrêtent avant que la réserve soit atteinte, elles ne seront pas vendues.

Valorisation

Description détaillée du travail et de sa valeur. Ce n’est pas la même chose que l’estimation ou la réserve, et est utilisé principalement dans le traitement des dons de charité, de la planification successorale et de l’assurance.

Au Canada, le gouvernement favorise les primo-accédants qui veulent se lancer dans un investissement immobilier

Comme les Français, un bon nombre de ménages canadiens préfèrent l’accès à la propriété à la location simple, surtout les jeunes adultes. Cependant, acheter une résidence n’est pas tout à fait facile. C’est un vrai parcours du combattant, de nombreuses personnes ont déjà abandonné leur projet d’investissement immobilier à cause des contextes actuels. En effet, le gouvernement veut donner un coup de pouce afin d’améliorer cette situation, il propose aux potentiels acheteurs son aide.

Jeune propriétaire, c’est possible

En ce moment, le pouvoir public souhaite aider les jeunes adultes qui veulent se lancer dans le secteur de l’immobilier. Il a l’intention d’entreprendre un intéressant projet de financement, qui n’est pas encore entièrement dévoilé. Ce financement a pour but d’aider la génération Y, les jeunes entre 25 à 30 ans, à devenir propriétaire. En effet, avec l’appui des professionnels du secteur de l’immobilier et les spécialistes universitaires, le gouvernement a vraiment entendu les doléances de cette catégorie d’âge.

Une grande partie du nouveau budget sera consacrée à l’optimisation de l’accès à la propriété

Selon quelques avis des experts actuels, « c’est surtout le fort endettement des ménages qui constitue le principal frein à ce genre d’initiative. » En parallèle, l’écart entre la demande et l’offre est à considérer, car il figure aussi parmi les contextes qui posent problème. Selon quelques hypothèses, qui ne sont pas encore affirmées pour le moment, le gouvernement a l’intention de se concentrer sur la recherche des remèdes adaptée sur ce propos.

À noter que, toutes les rumeurs et les hypothèses ne sont pas encore totalement confirmées ni commentées par les vrais concernés.

Tout régler sur l’endettement, mais sans précipitation

Afin d’aider les ménages à modeste pouvoir d’achat et les jeunes adultes à réaliser leur projet d’investissement en immobilier, l’État doit avant tout trouver une solution contre les problèmes de surendettement ainsi d’alléger leur dette afin de sortir du surendettement via une simulation de rachat de credit.

Parmi les solutions les plus intéressantes, l’achat à crédit peut améliorer rapidement cette situation. Cependant, c’est une arme à double tranchant, d’après un professeur de l’Université de la Colombie-Britannique, Paul Kershaw : « cette option peut aussi aggraver l’endettement des emprunteurs si ces derniers ne savent pas s’y prendre. »

Ainsi, le gouvernement ne doit pas négliger la préservation de la stabilité du marché, peu importe les mesures qu’il souhaitera entreprendre. Les risques sont toujours très conséquents lors d’un marché qui n’est pas en équilibre, ou fragiles. En tout, le mieux c’est de trouver la solution qui convient à tout le monde, une formule parfaite. En outre, le 26 mars, le dépôt de financement et l’exposition des mesures qui ont pour but de privilégier l’accès à la propriété à tout ménage ont été faits.

Environ la moitié des Européens encore réticents sur la voiture connectée

Les résultats de l’étude qu’un cabinet professionnel a effectuée récemment relèvent que pas moins de 50 % des Européens sont encore contre l’utilité d’un véhicule connectée. D’après toujours les données que cette agence a publiées, la moitié des habitants de l’Europe sont aussi réticents à la mise en route de ces voitures autonomes. L’enquête sur la zone euro s’est par ailleurs portée sur 7 pays.

Les causes de l’impopularité du véhicule connectée

Quels que soient les enquêtes et le pays où on les a menées, les habitants du Vieux Continent ne sont pas encore préparés pour l’automobile connectée. En effet, la plupart d’entre eux ne voient pas tout simplement d’un bon œil le partage de leurs données personnelles aux concessionnaires ou encore aux autres auteurs impliquées au cours de l’utilisation d’une telle voiture. Toutefois, des mesures d’escorte, comme la diminution des tarifs des prêts auto, peuvent les inciter à s’orienter davantage à la voiture connectée.

Les différents résultats de l’étude pour chaque pays

  • Allemagne, environ 65 % d’individus qui constituent le panent d’enquête n’apporte aucun intérêt à la possession d’un véhicule connecté. Environ 31 % sont prêts à donner les données personnelles aux entreprises fabricants de voitures, et 30 % refusent catégoriquement.
  • Autriche, environ 50 % des personnes interrogées n’apportent aucune utilité au véhicule connecté. Parmi eux, 26 % environ ne trouvent pas de problème au partage de leurs données personnelles aux fabricants et environ 33 % refusent l’idée de donner à d’autres personnes l’accès à leurs informations.
  • Belgique, 53 % environ des Belges que l’on a enquêté ne sont pas intéressé par la voiture connectée. Au Pays plat, il est très mal vu de confier les données personnelles aux concessionnaires. En effet, seulement 13 % des Belges sont prêts à le faire.
  • France, 64 % des personnes sondées sont intéressées par les voitures connectées. 34 % des Français veulent bien partager leurs données personnelles aux fabricantes et 18 % sont prêt à laisser une entreprise gérer ces informations. En France, il existe plusieurs organismes qui proposent des credit auto, les principaux sont Credit Agricole et Groupama.
  • Pays bas, 62 % environ des Néerlandais sont d’accord avec le projet de véhicule connecté. 22 % environ ne veulent pas partager leurs données personnelles avec d’autres personnes et 20 % environ accordent leur confiance aux fabricants pour utiliser leurs informations.
  • Grande-Bretagne, plus de 50 % des Britanniques ne sont pas catégoriquement intéressés par les voitures connectées. Toutefois, ils sont moins réticents sur le partage de leurs informations personnelles aux fabricants. En effet, environ 27 % des personnes enquêtées veulent bien partager leurs données, mais 25 % refusent totalement.

L’Italie est une exception

En Italie, environ 60 % des personnes que l’on a interrogées pensent tous que le véhicule connecté possède plusieurs atouts et c’est un projet intéressant. Seulement 13 % refusent le partage de leurs données personnelles, 33 % veulent bien les donner aux constructeurs de voiture et 32 % des Italiens font confiance aux entreprises de gestion.

économiser l’eau

5 astuces pour économiser l’eau

L’eau est un élément naturel qui a plusieurs vertus. On se sert de l’eau pour faire plusieurs tâches telles que la douche, laver les légumes et autres. Mais comment faire pour ne pas trop de l’eau gaspiller ?  L’eau est une denrée rare qui fait partie de votre installation de plomberie. Un artisan de plomberie peut vous donner des astuces pour faire des économies. Lire la suite

fuite d'eau

Détection de fuite d’eau : pourquoi ne faut-il pas attendre ?

En toute évidence, dans le domaine de la plomberie, il faut réagir dans l’immédiat dès la constatation d’un problème ou bien d’un dysfonctionnement, même tout minime. Par exemple, si vous constatez une  tache humide sur votre mur, il faut prévenir votre plombier. En fait, l’humidité indique bien souvent la présence d’une fuite d’eau invisible qui menace votre maison. Pour certaines personnes, l’humidité ne nécessite pas des travaux de réparation d’urgence, Or, ce n’est pas le cas, car il faut localiser très rapidement la source du dégât. Lire la suite

Quelle puissance radiateur par m2 ?

Comment calculer la puissance d’un radiateur? Quelle formule utiliser pour le calcul de la puissance de chauffage pour le m2 d’un radiateur en acier ou en fonte ?

Vous vous demandez sûrement quelle puissance vous aurez besoin pour un radiateur en acier ou en fonte pour chauffer de manière idéale votre maison. Le radiateur d’une salle de bain ne nécessite pas la même puissance d’un radiateur d’un salon de 50 m2. Dans ce qui suit, vous allez trouver les réponses à toutes vos questions.

Lire la suite

chauffage

Quel type de chauffage choisir ?

Le chauffage est la dépense énergétique la plus importante de nombreux foyers, en particulier dans les zones les plus froides. En hiver, les factures de gaz, de mazout ou d’électricité augmentent en raison du chauffage, mais si vous choisissez une option appropriée, le coût risque de ne pas générer trop.

Et est-ce que tous les systèmes de chauffage ne sont pas identiques? L’une est plus efficace que d’autres, certaines impliquent des coûts d’installation très élevés et d’autres génèrent des coûts énormes chaque mois.

Lire la suite

chaudière à gaz

Comment ça marche une chaudière à gaz ?

La définition est simple. Une chaudière à gaz n’est rien de plus qu’un conteneur ou un réservoir (que nous appelons une chaudière) qui a pour objectif de chauffer de l’eau, dans ce cas-ci en utilisant le gaz comme carburant. Une chaudière brûle un gaz pour chauffer de l’eau.

Lire la suite

poste de soudure

Quel poste de soudure choisir ?

Souvent, le processus de sélection de la station de soudage appropriée peut poser un problème non seulement pour les novices, mais également pour les ingénieurs et techniciens expérimentés.

Ce n’est un secret pour personne que les équipes techniques modernes, et en particulier numériques, deviennent de plus en plus avancées et complexes, alors que leurs dimensions sont réduites. Cela complique à son tour le processus d’assemblage de ses composants en usine et, en cas de défaut ou de détérioration, son agencement dans un atelier ou un centre de service.

Lire la suite

raccord-tuyau-en-cuivre

Comment souder un raccord en laiton avec un tuyau en cuivre ?

Si vous voulez savoir comment réussir la soudure d’un raccord en laiton avec un tuyau en cuivre, il vaut mieux contacter un plombier. Ce dernier vous recommandera par exemple d’utiliser  une lampe à souder et de l’étain pour brasage tendre. L’opération est simple, vous pouvez chauffer le  raccord en laiton jusqu’à ce qu’il rougisse. Puis poser l’étain et le coller au cuivre.

Lire la suite