Paris 2024, un leader de l’environnement

Le développement durable n’est pas qu’un objectif, il s’inscrit dans l’ADN même de la candidature de Paris 2024, développé en collaboration avec les athlètes et tous les partenaires du projet. Pour obtenir un impact aussi positif que possible, Paris 2024 a développé un projet conforme aux recommandations de l’Agenda 2020 du CIO et aux objectifs de développement durable de l’ONU. S’appuyant sur l’Accord de Paris sur le changement climatique adopté en décembre 2015 lors de la COP21, les Jeux de 2024 seront à l’avant-garde de la gérance de l’environnement.

Un seul chiffre résume parfaitement cette ambition: – 55%

Selon Jean-Marc Nicolle, une réduction de 55% de l’empreinte carbone des Jeux par rapport aux deux dernières éditions des Jeux d’été (Londres 2012 et Rio 2016). Les Jeux de 2024 seront donc les premiers à s’aligner sur l’Accord de Paris.

Cette ambition s’appuie sur un concept sobre et compact et une stratégie environnementale ambitieuse co-conçue avec WWF France, le comité d’excellence en environnement dirigé par Isabelle Autissier et des personnalités engagées, telles que la maire de la ville de Paris, Anne Hidalgo, diplomate vert de l’année 2016 , élu à la tête du C40, et Tony Estanguet , membre de la commission de la durabilité et de l’héritage du CIO.

Ainsi, le village olympique et paralympique sera un modèle de développement durable, notamment:

  • Matériaux 100% biosourcés
  • 100% d’énergie verte pendant les Jeux
  • Des sources alimentaires 100% durables et certifiées
  • 100% de la famille olympique et des spectateurs utilisant des moyens de transport propres
  • Plus de 26 hectares de biodiversité créés sur les sites olympiques de Seine-Saint-Denis grâce aux Jeux

Cette approche s’appuie sur la stratégie environnementale très proactive de la Ville de Paris. Le projet Paris 2024 partage avec le maire de Paris l’objectif de créer une ville respirable en établissant des zones de baignade en Seine, à Paris et dans les environs, et en doublant le nombre de pistes cyclables d’ici 2020, ce qui permettra à 70% des spectateurs de ne plus de 30 minutes en vélo des sites olympiques de la ville.

Par ailleurs, la ratification début 2017 d’une charte d’éco-responsabilité, certifiée par le WWF, entre les organisateurs de grands événements sportifs et Paris 2024 prouve que le monde sportif français est capable de relever les défis de demain et des générations futures.

Enfin, en termes d’impact plus global, Paris 2024 s’efforce de rendre son modèle durable d’organisation d’événements majeurs reproductible au niveau international et de le partager avec d’autres organisateurs internationaux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *