Pour quel isolant thermique extérieur faut-il opter ?

Isoler votre logement par l’extérieur est une bonne solution qui vous permet de faire de belles économies. Cependant, pour en profiter comme cela se doit, il faut que vous choisissiez un isolant thermique de bonne qualité et convenable à votre projet. Dans cet article, nous faisons le point sur tous les isolants thermiques que vous pouvez utiliser dans le cadre de votre projet d’isolation.

Comment faire pour choisir un isolant de bonne qualité ?

Sur le marché, il existe plusieurs types de matériaux pour l’isolation thermique. Ses matériaux sont classés en 3 grandes catégories que sont les minéraux, les produits naturels et les synthétiques.

Chacun de ses matériaux possède des caractéristiques distinctes et c’est pour cette raison qu’il est important de choisir l’isolant extérieur le plus adapté afin de profiter de bonnes performances énergétiques. En effet, les laines de verre et de roches font partie de la catégorie des minéraux et le polystyrène expansé, le polyisocyanurate et le polyuréthane font partie des composés synthétiques.

En ce qui concerne les matières naturelles, on a la fibre de bois, le chanvre, les plumes de canard, le liège et la laine de mouton. Il est important de souligner que la qualité de votre isolation, le confort et le montant des travaux vont principalement dépendre de l’isolant pour lequel vous opterez.

Il faut donc que vous preniez en compte le pouvoir thermique qui représente la capacité de résistance face aux intempéries et le rapport qualité-prix.

Notre sélection des meilleurs isolants thermiques pour une isolation par l’extérieur

La qualité d’un isolant thermique est avant tout fonction de vos besoins. En réalité, il y a certains matériaux qui disposent d’un grand pouvoir thermique et d’autres qui ne sont pas capables de brûler. Le choix entre les 3 catégories d’isolants doit bien se faire, car une isolation de murs par l’extérieur constitue un investissement important. Sur uniso-isolation.fr/ vous pouvez faire votre simulation thermique pour savoir si votre logement est bien isolé.

Les laines minérales

Les laines minérales sont énormément recherchées à cause de leurs propriétés naturelles et de leur performance acoustique et thermique. Leur utilisation correspond beaucoup plus aux isolations de façade.

Notons que ce sont des matières qui ne sont pas inflammables et qui ne brûlent pas. Néanmoins, vous devez garder à l’esprit que la laine de verre est un excellent choix pour ceux qui veulent réaliser des travaux d’isolation intérieure.

Elle est de plus en plus utilisée et se propose sous forme de panneaux ou de rouleaux. L’un des plus grands avantages de cet isolant est qu’il ne s’affaisse pas au fil du temps. 

Si vous voulez la protéger de l’humidité qui provient de la condensation, il faut juste que vous ajoutiez un pare-vapeur.

Comme nous l’avons souligné précédemment, la laine dispose de bonnes propriétés thermiques et acoustiques. La laine ne supporte pas l’humidité et c’est pour cela qu’il est beaucoup conseillé d’en faire usage uniquement pour les travaux de rénovation énergétique intérieurs.

Si la laine vous tient à cœur et que vous voulez vous en servir pour l’isolation extérieure, alors optez pour la laine de roche. La laine de roche supporte parfaitement l’humidité et elle dispose de très bonnes caractéristiques thermiques.

Par ailleurs, il vaut un peu plus cher et son installation aussi n’est pas celle la plus aisée qui soit.

Les isolants naturels

Si vous pensez à la préservation de l’environnement, alors le meilleur choix d’isolant à faire est l’isolant naturel. Ce sont des matières qui résistent très bien à l’humidité, au feu et aux insectes. Il y a même certains isolants naturels qui proviennent d’une production biologique et qui, de ce fait, peuvent être recyclés.

La fibre de bois ainsi que la laine sont connues pour leur caractère durable alors que la ouate de cellulose et le chanvre sont connus pour leurs propriétés antibactériennes et leur pouvoir de régulateur hygrométrique. Le liège en ce qui le concerne est inoxydable et impénétrable et possède en plus de très bonnes propriétés acoustiques.

Dans le rang des laines d’origine animale, la laine de mouton est un excellent choix en raison de son caractère de régulateur hygroscopique. Les plumes de canards en ce qui les concerne disposent d’une excellente efficacité en matière de régulation hygrométrique et de conductivité thermique.

Les isolants synthétiques

Les matières synthétiques sont celles qui résistent le plus aux conditions climatiques extrêmes. Parmi ses matières, il y a le PSE blanc, la mousse résolique et le polystyrène expansé graphité.

Le PSE blanc

Également appelé polystyrène expansé, le PSE blanc est l’un des meilleurs isolants extérieurs. En plus d’avoir de bonnes qualités thermiques, il est très léger et son installation se fait assez vite en un rien de temps si vous suivez les instructions scrupuleusement.

Le polystyrène est protégé à partir d’une trame collée dans un sous-enduit. Pour le côté esthétique, il faut appliquer un enduit de finition. Le polyuréthane est très apprécié pour son caractère résistant.

Pour installer les plaques de PSE, il faut utiliser un fil chaud pour effectuer les découpes.

La mousse résolique

En général, les matières en mousse résolique sont sous forme de panneaux. Possédant d’excellentes caractéristiques thermiques et une bonne résistance au feu, elle correspond plus à l’isolation phonique.

Tout comme sur le PSE, il faut aussi appliquer un enduit de finition. En revanche, son prix est élevé et elle se travaille difficilement puisqu’on ne peut pas se servir du fil chaud pour effectuer la découpe.

Le polystyrène expansé graphité

L’isolant que voici est de couleur gris sombre et vaut plus cher que le PSE blanc. A épaisseur égale, le polystyrène expansé graphité est un isolant de qualité.

Quelles sont les caractéristiques d’un bon isolant thermique ?

L’isolant thermique est en premier lieu caractérisé par une faible conductivité thermique et il doit permettre de s’affranchir des fuites de chaleur vers l’extérieur en période hivernale et vers l’intérieur en période estivale.

La qualité de l’isolant repose donc sur sa conductivité thermique, sa densité, son épaisseur, sa perméabilité à l’air et à la vapeur d’eau.

Pour finir, il faut retenir que le choix de l’isolant thermique de qualité doit se baser sur sa conductivité thermique principalement, son épaisseur, sa densité et d’autres caractéristiques. Le budget est également un critère à ne pas prendre à la légère. Aussi, pour profiter des aides financières, il faut respecter une épaisseur donnée.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.