L’essentiel à savoir concernant l’usage du gel hydroalcoolique

L'essentiel à savoir concernant l'usage du gel hydroalcoolique

Devenu le deuxième élément essentiel après le masque, le gel hydroalcoolique est aujourd’hui en demande constante dans les pharmacies et les boutiques spécialisées. Ainsi, de plus en plus de personnes s’interrogent quant à l’usage et à l’efficacité d’un tel produit. Comment bien le choisir et bien l’utiliser ? Quelles sont les précautions à prendre ? Ici, quelques éléments de réponse.

Comment choisir le bon gel hydroalcoolique ?

En cette période de pandémie, les gels hydroalcooliques abondent sur le marché et pourtant, ils ne se valent pas tous. De ce fait, il vous est fortement recommandé de choisir le plus efficace et surtout, celui qui est réellement biocide. Le premier élément à prendre en compte c’est la teneur en alcool du produit, qui doit être comprise entre 60 et 70 %. Il est également nécessaire de vérifier la présence de la mention que la formule est bel et bien reconnue par l’Organisation mondiale de la santé.

Par ailleurs, l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé préconise la sélection des solutions qui répondent à la norme NF EN 14476. Cela signifie en fait que les produits ont été testés contre des virus (dont la Covid-19) et ont prouvé leur efficacité. C’est ainsi le cas des gels hydroalcooliques et antibactériens du fabricant renommé Kleengel. À noter qu’il vaut mieux éviter, autant que possible, les versions parfumées ou colorées, du fait qu’elles sont susceptibles de provoquer des réactions allergiques.

Quand et comment l’utiliser ?

L’usage d’un gel hydroalcoolique comme Kleengel est à privilégier :

  • En cas d’absence de point d’eau et en voyage ;
  • Après un contact avec une personne, un objet ou une surface potentiellement contaminés ;
  • Après la fréquentation d’un lieu public ;
  • Avant et après le repas.

En ce qui est de son application, voici la démarche à suivre pour bénéficier de son efficacité optimale :

  • Versez deux gouttes (soit 3ml) de gel sur le creux de vos mains ;
  • Exercez une friction durant 30 secondes, jusqu’à ce que le produit soit totalement sec ;
  • N’oubliez aucune zone : les paumes et les dos de vos mains, les espaces entre vos doigts, les ongles, mais aussi les poignets ;
  • Utilisez le gel uniquement sur des mains non souillées et non mouillées, afin d’éviter que l’action de l’alcool sur les virus soit nulle.

Qu’en est-il des précautions éventuelles à prendre ?

De nos jours, les gels hydroalcooliques tels que Kleengel contiennent des agents apaisants, afin de protéger les mains contre le dessèchement. Ce qui constitue un véritable atout pour les produits actuels, par rapport à ceux d’avant. Évidemment, une utilisation excessive provoquera indubitablement des complications. Mais si vous en appliquez avec modération sur vos mains, le gel fera certainement moins de dégâts.

De nombreuses personnes s’interrogent par ailleurs actuellement quant à la toxicité d’une telle solution pour les enfants. Eh bien ! Comme tout produit non consommable, le gel hydroalcoolique est préférablement à tenir hors de la portée des petits. En effet, il contient de l’alcool. Ce qui peut entrainer un état d’ébriété chez les jeunes enfants ou même un coma éthylique si ces derniers venaient à en consommer.

Outre cela, veillez à bien respecter la dose suffisante de gel pour désinfecter vos mains. Évitez également d’en appliquer sur peau présentant des lésions et d’exposer immédiatement vos mains au soleil, après utilisation. Autrement, cela risque de favoriser la sécheresse cutanée. Enfin, veillez à ce que le produit soit parfaitement sec avant de vous occuper d’un nourrisson.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *