L’eau de riz pour lutter contre l’acné ?

lutter contre l'acné

Nouvelle tendance beauté qui fleurit sur toute la toile, l’utilisation de l’eau de riz pour lutter contre l’acné. Nous pouvons légitimement nous poser la question de savoir s’il ne s’agit pas bien plutôt d’un nouveau mythe. Bien que repris en coeur par toutes les influenceuses du web, rien n’est moins sûr que son effet sur l’acné.

L’acné est une maladie complexe

L’acné est une dermatose qui fait suite à l’inflammation des follicules pilo-sébacés, principalement sur le visage. Elle se manifeste alors en papules, nodules et pustules. Maladie chronique inflammatoire, l’acné débute toujours par des points noirs qui vont ensuite s’infecter.?

Favorisé par une multitude de facteurs, qui vont du stress aux régimes riches en graisse en passant par l’anxiété ou la nourriture épicée (et bien d’autres), le nombre des causes individuelles de l’acné témoigne de la difficulté de sa compréhension par le milieu médical.?

D’où la question que je me pose : l’eau de riz permet-elle vraiment de lutter contre l’acné ou ne serait-ce simplement qu’une nouvelle tendance ? Une énième recette de grand-mère qui n’aurait pour seul intérêt que de faire le buzz ou de reprendre ce que tout le monde raconte ??

L’eau de riz aurait un effet sur les points noirs

Bien que cet ingrédient n’apparaisse nulle part dans la littérature scientifique, il est communément admis sur le web que l’eau de riz aide à traiter les points noirs. Certains et certaines vont même jusqu’à affirmer qu’elle traiterait l’acné. Rien n’est moins sûr.?

Si nous lui accordons le bénéfice du doute pour ce qui est des points noirs, l’eau de riz pourrait alors s’avérer utile pour prévenir les crises acnéiques. Pourquoi ? Parce que les pustules, papules et autres nodules, qui sont des inflammations, se développant toujours d’un point noir.?

Néanmoins, les recherches ont mis en évidence la présence quasi-systématique d’une bactérie dénommée Propionibacterium acnes. C’est cette bactérie qui est responsable de l’acné en tant que tel, par l’inflammation des follicules-pilosébacés qui fait suite à la réaction du corps pour la combattre.?

Il est loin d’être certain que l’eau de riz, dont la composition n’a rien d’un anti bactérien, puisse justement lutter contre cette bactérie. Au contraire, la capacité antibactérienne du riz se trouverait dans le son de riz, autrement dit la membrane qui entoure le riz et de laquelle l’on tire justement une huile : l’huile de son de riz.?

Faut-il utiliser l’huile de son de riz pour combattre l’acné ?

Qualité anti-bactérienne, son de riz, vous venez de penser à vous appliquer de l’huile de son de riz sur le visage. L’indice comédogène de l’huile de son de riz étant de zéro (c’est-à-dire qu’il n’est pas comédogène), son application, à défaut d’être utile, ne fera au moins pas empirer votre acné.?

En effet, pour les peaux acnéiques, il ne faut en aucun cas utiliser des produits qui ont pour conséquence de faire un film sur votre peau. Ce film est responsable du dérèglement de l’homéostasie. Dit plus simplement, l’homéostasie est l’équilibre dynamique de la peau dont font partie le sébum, l’immunologie, le métabolisme ou encore la pigmentation.?

Toutefois, le mécanisme de la crise acnéique va bien plus loin que cette simple bactérie. L’acné est une réaction en chaîne, qui fait non seulement participer la bactérie P. acnes, mais également l’hyperséborrhée et l’hyperkératinisation. Les arcanes de cette mécanique n’ont pas encore été complètement compris par la communauté médicale.?

Il est donc peu probable, devant une maladie aussi complexe que celle de l’acné, que l’eau de riz soit le remède miracle tombé du ciel. On peut à la rigueur le considérer comme aidant marginalement à combattre la survenue des crises acnéiques, mais en aucun cas comme un produit permettant de soigner les inflammations.?

Changer son style de vie

Au début des années 2000, la communauté médicale s’est penchée sur deux ethnies ne présentant aucun cas d’acné dans leur population : les Kitavan du Paraguay et les Aché du Paraguay. Pour la bonne et simple raison que les scientifiques avaient déjà soulevé l’hypothèse, grace aux Japonais ou encore aux Zoulous, que nos problèmes d’acné pouvaient provenir de ce que nous mangions.?

Ils ont justement tapé dans le mille, en mettant en évidence que notre surconsommation de sucre et de graisse avait pour effet de grandement favoriser l’apparition des crises acnéiques. Il est donc nécessaire, entre autres choses, de changer nos habitudes alimentaires si l’on veut pouvoir lutter contre l’acné. C’est loin d’être une chose facile dans nos sociétés contemporaines biberonnées aux sucres et aux graisses.?

Alors que ces populations ne souffrent d’aucun cas d’acné, le monde occidental est touché entre 79% et 95% de sa population en ce qui concerne les adolescents. Pour les adultes, la maladie en touche encore jusqu’à 54%. Ce sont bien ces chiffres et les disparités avec d’autres populations qui ont poussé les scientifiques à déterminer qu’elles ne jouissaient pas d’un avantage génétique, mais bel et bien d’un avantage lié aux habitudes culinaires.?

Ainsi, mieux s’alimenter pourrait donc être un levier bien plus intéressant que de s’appliquer de l’eau de riz ou autre huile de son de riz sur le visage. Si vous souffrez d’acné, vous savez donc maintenant ce qu’il vous reste à faire.? ?

Lire plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.