Vendre facilement en 5 étapes avec la méthode SIMAC

Il existe plusieurs manières de vendre ses produits actuellement. Plusieurs méthodes aussi sont créées par des professionnels de la vente. La méthode SIMAC en fait partie. Elle est donc une technique de vente indirecte plus révolutionnaire et efficace. Le sigle SIMAC reflète les 5 étapes qu’il constitue : 1) Situation, 2) Idée, 3) Mécanisme, 4) Avantage, 5) Conclusion. L’étape S : Situation Il s’agit de l’analyse de la situation du client. Le commercial a pour mission de passer en revue le problème rencontré par le client. Ce problème peut concerner le budget, des besoins très spécifiques, un embarras de choix face à plusieurs offres, etc. Poser une série de questions n’est pas une bonne idée pour comprendre la situation du client, à moins que vous sachiez très bien utiliser la technique du SPIN SELLING, l’art de poser des questions. Ce qui est une autre longue histoire. Vous devez faire parler le client et l’écouter activement afin de comprendre sa situation. La vente en ligne a le vent en poupe actuellement. Il est alors possible d’adopter le cold calling, ou aussi le warm calling. Avec ce dernier, avoir un site Internet est obligatoire, puisque contrairement au cold calling, le warm calling consiste à faire venir les clients vers vous grâce à votre site. Si vous avez un peu de budget, vous pouvez faire créer votre site par une agence de création site à Madagascar. La méthode SIMAC I : idée Une fois que vous comprenez la situation du client, il suffit que vous avanciez des idées conformes à cette situation. Dans cette deuxième partie de la méthode SIMAC, vous avez besoin de créer un argumentaire efficace et l’utiliser pour convaincre le client. Effectivement, c’est le temps de lui convaincre indirectement. Vous lui faites plusieurs propositions intéressantes, mais il n’est pas nécessaire de les proposer toutes en une seule fois. Il faut d’abord donner une seule bonne idée. Dans le cas où le client met du doute face à cette première proposition, donnez-lui une deuxième autre idée. Si la deuxième lui semble encore moins intéressante, proposez-lui une troisième. En principe, il n’y a pas de limite de propositions avec la méthode SIMAC idée, mais l’essentiel est d’en présenter une à une. La technique M : mécanisme L’idéal est de pouvoir convaincre le client avec la toute première idée que vous lui proposez. Ce cas arrive rarement, mais pour ce faire, il faut que vous puissiez utiliser bel et bien le M, le mécanisme. Il s’agit d’une étape avec laquelle vous expliquez en quoi votre idée sera en pratique. Vous expliquez au client le plan d’action que vous allez mettre en œuvre pour la réalisation de votre idée. Bien entendu, c’est normalement après la proposition d’une idée que vous présentez son mécanisme. Créez l’argumentaire du mécanisme avec un professionnel de l’argument, puisque c’est la phase où le client potentiel commence à être pris par votre hameçon. Si vous travaillez en ligne, vous pouvez préparer certains scripts minutieusement élaborés. Encore une fois, un bon « M » vous permet de ne pas aller jusqu’à la 8ème idée pour convaincre votre client. La méthode SIMAC A : Avantages Cette étape est simple. Elle consiste à présenter au client tous les avantages de votre produit. Pour ce faire, vous avez besoin d’adopter les étapes CAP caractéristiques, avantages, preuves. Ainsi, vous détaillez les caractéristiques de votre produit, ses fonctionnalités, sa technicité, etc. Le « A » concerne les avantages à mettre en avant selon le comportement du client face à votre produit. Avec le P ou « Preuves », vous avez toujours à décrire les avantages de votre produit, mais selon ses caractéristiques, et non selon le comportement du client. La dernière étape C : conclusion Il est temps de conclure une vente avec votre client. Vous n’avez peut-être plus rien à faire avec cette dernière étape, puisque les 4 premières étapes lui conduisent automatiquement à conclure une vente avec vous, à acheter votre produit. Ceci est possible : le client vous posera une dernière question comme assurance finale avant d’acheter votre produit. Vous n’avez qu’à utiliser le « A », la récitation des avantages de votre produit.

Il existe plusieurs manières de vendre ses produits actuellement. Plusieurs méthodes aussi sont créées par des professionnels de la vente. La méthode SIMAC en fait partie. Elle est donc une technique de vente indirecte plus révolutionnaire et efficace. Le sigle SIMAC reflète les 5 étapes qu’il constitue : 1) Situation, 2) Idée, 3) Mécanisme, 4) Avantage, 5) Conclusion.

L’étape S : Situation

Il s’agit de l’analyse de la situation du client. Le commercial a pour mission de passer en revue le problème rencontré par le client. Ce problème peut concerner le budget, des besoins très spécifiques, un embarras de choix face à plusieurs offres, etc.?

Poser une série de questions n’est pas une bonne idée pour comprendre la situation du client, à moins que vous sachiez très bien utiliser la technique du SPIN SELLING, l’art de poser des questions. Ce qui est une autre longue histoire.?

Vous devez faire parler le client et l’écouter activement afin de comprendre sa situation. La vente en ligne a le vent en poupe actuellement. Il est alors possible d’adopter le cold calling, ou aussi le warm calling.?

Avec ce dernier, avoir un site Internet est obligatoire, puisque contrairement au cold calling, le warm calling consiste à faire venir les clients vers vous grâce à votre site. Si vous avez un peu de budget, vous pouvez faire créer votre site par une agence de création site à Madagascar.?

La méthode SIMAC I : idée

Une fois que vous comprenez la situation du client, il suffit que vous avanciez des idées conformes à cette situation. Dans cette deuxième partie de la méthode SIMAC, vous avez besoin de créer un argumentaire efficace et l’utiliser pour convaincre le client.?

Effectivement, c’est le temps de lui convaincre indirectement. Vous lui faites plusieurs propositions intéressantes, mais il n’est pas nécessaire de les proposer toutes en une seule fois. Il faut d’abord donner une seule bonne idée. Dans le cas où le client met du doute face à cette première proposition, donnez-lui une deuxième autre idée.?

Si la deuxième lui semble encore moins intéressante, proposez-lui une troisième. En principe, il n’y a pas de limite de propositions avec la méthode SIMAC idée, mais l’essentiel est d’en présenter une à une.?

La technique M : mécanisme

L’idéal est de pouvoir convaincre le client avec la toute première idée que vous lui proposez. Ce cas arrive rarement, mais pour ce faire, il faut que vous puissiez utiliser bel et bien le M, le mécanisme.?

Il s’agit d’une étape avec laquelle vous expliquez en quoi votre idée sera en pratique. Vous expliquez au client le plan d’action que vous allez mettre en œuvre pour la réalisation de votre idée.?

Bien entendu, c’est normalement après la proposition d’une idée que vous présentez son mécanisme. Créez l’argumentaire du mécanisme avec un professionnel de l’argument, puisque c’est la phase où le client potentiel commence à être pris par votre hameçon.?

Si vous travaillez en ligne, vous pouvez préparer certains scripts minutieusement élaborés. Encore une fois, un bon « M » vous permet de ne pas aller jusqu’à la 8ème idée pour convaincre votre client.?

La méthode SIMAC A : Avantages

Cette étape est simple. Elle consiste à présenter au client tous les avantages de votre produit. Pour ce faire, vous avez besoin d’adopter les étapes CAP caractéristiques, avantages, preuves. Ainsi, vous détaillez les caractéristiques de votre produit, ses fonctionnalités, sa technicité, etc.?

Le « A » concerne les avantages à mettre en avant selon le comportement du client face à votre produit. Avec le P ou « Preuves », vous avez toujours à décrire les avantages de votre produit, mais selon ses caractéristiques, et non selon le comportement du client.?

La dernière étape C : conclusion

Il est temps de conclure une vente avec votre client. Vous n’avez peut-être plus rien à faire avec cette dernière étape, puisque les 4 premières étapes lui conduisent automatiquement à conclure une vente avec vous, à acheter votre produit.?

Ceci est possible : le client vous posera une dernière question comme assurance finale avant d’acheter votre produit. Vous n’avez qu’à utiliser le « A », la récitation des avantages de votre produit.? ?

Lire plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.